Avocat à Rennes pour contester un licenciement

Pour un salarié, le licenciement induisant une perte d’emploi constitue une étape difficile à vivre. Surtout lorsqu’il est estimé abusif. Il est heureusement possible de contester son licenciement devant la juridiction compétente.

 

Notre cabinet d’avocat à Rennes est là pour vous aider. Et dans ce contexte nous vous offrirons une aide personnalisée afin d’obtenir une requalification du motif du licenciement et la réparation du préjudice subi.

 

Première étape : la négociation à l’amiable

 

Avant de saisir le conseil de Prud’hommes, une tentative de résolution à l’amiable doit obligatoirement avoir été mise en œuvre entre l’entreprise et son ex-salarié. Être conseillé par un avocat permet de négocier sur des bases solides.

 

Votre avocat après une mise en demeure adressée à votre employeur, l’encouragera à prendre son propre conseil. Cette démarche non seulement vous permettra d’être efficacement conseillé, mais elle vous garantira également la confidentialité des négociations. En effet, les discussions entre les avocats sont par nature confidentielles.

 

Autrement dit, en confiant votre dossier à un avocat vous éviterez de commettre des maladresses et surtout vous éviterez que les éléments de négociation se retrouvent produits en justice dans l’hypothèse ou une instance judiciaire serait engagée devant le Conseil des Prud’hommes.

 

Deuxième étape en cas d’échec de la solution amiable : la voie judiciaire s’impose

 

Comment contester votre licenciement à Rennes ou en Ille et Vilaine ?

Si la tentative de résolution amiable initiée entre les parties aboutit à un échec, il conviendra de contester le licenciement ou ses motifs devant le Conseil des Prud’hommes du lieu d’exécution du contrat de travail ou du domicile du salarié. Le cabinet d’avocat de Me BERTHELOT sera disponible pour vous assister ou vous y défendre, à Rennes ou ailleurs en Ille et Vilaine (35). Pour le salarié et son avocat, l’objectif est alors de démontrer l’absence de cause réelle et sérieuse à l’origine du licenciement.

 

Point important : c’est seulement la lettre de licenciement qui fixe le cadre des débats devant le Conseil des Prud’hommes. Les arguments invoqués par l’employeur doivent donc absolument correspondre au contenu de la lettre : autrement dit aucune nouvelle cause du licenciement ne pourra être évoquée devant la juridiction, que celles figurant dans la lettre de licenciement. Deux grands types de problématiques sont envisageables et peuvent donner lieu à des demandes distinctes de dommages et intérêts :

 

  • Contestation du motif
  • Contestation de la procédure

 

Notre expertise d’avocat à Rennes permet en premier lieu de définir le motif à privilégier, puis de défendre efficacement vos droits.

 

Quel montant pour vos indemnités de licenciement ?

 

Le licenciement peut être basé sur trois grandes causes : un motif économique, un motif personnel ou une faute. Le licenciement pour faute est bien entendu le plus intéressant pour l’employeur, car il l’exonère du paiement de beaucoup d’indemnités. C’est pourquoi certaines entreprises peuvent être tentées d’inventer une faute...

 

Il s’agit d’une situation fréquemment rencontrée par notre cabinet d’avocat à Rennes. Notre rôle est de contester cette faute et d’en faire reconnaître l’absence, afin d’obtenir des indemnités conséquentes, en réparation du préjudice causé au salarié.

 

Il est à noter cependant que le montant des indemnités de licenciement est normalement plafonné par la loi Macron. Toutefois, certains Conseils des Prud’hommes choisissent de s’écarter du barème prévu, estimant qu’il ne respecte pas les conventions internationales fixées en la matière.